Patrimoine, Histoire et visites

Balade commentée de l’Écusson st Roch

 

Samedi 5 mai s'est déroulée une  balade historique commentée par Janie Garcia, bien au fait du patrimoine et de ses histoires puisqu’elle est l’auteure du Guide Plan Autour de st Roch.

 

 

 

 

Conférence et visite du Mikvé de l’Écusson

Photo publiée par Choupynette de Restin
Photo publiée par Choupynette de Restin

Samedi 28 avril 2018 a eu lieu la conférence de André Moutot sur les "Juifs de France" suivie de la visite du Mikvé de Montpellier.

 

le Mikvé, site classé aux monuments historiques. est un lieu souterrain au cœur de l’écusson. Ce bain rituel du XIIIème siècle,  ramène à l’origine de la ville. Passer le seuil de l'imposante porte du 1 rue de la Barralerie, c’est revenir 800 ans en arrière, quand le Mikvé était le centre de ce quartier juif.

 

Visite commentée de l'église st Roch

Samedi 7 octobre, Jean Pierre Lafon, membre correspondant de la société archéologique de Montpellier a commenté avec brio les œuvres architecturales et artistiques de l'église st Roch, haut lieu de pélerinage.

Jean Antoine Roucher, poète

IN MEMORIAM


Jean-Antoine Roucher ainsi qu’ André Chénier sont victimes de la répression contre une conspiration des prisons qui s'avère imaginaire. Transférés à la Conciergerie, ils sont jugés pour « complot monarchiste », condamnés à mort et guillotinés le 7 thermidor an II (25 juillet 1794), deux jours avant la chute de Robespierre.

 

A la Conciergerie, les deux hommes avaient pu prendre connaissance de leur acte d’accusation : « Roucher et Chénier ont été les écrivains stipendiés du tyran pour égarer et corrompre l’esprit public. » On leur fait grief encore d’avoir collaboré au Journal de Paris « sous couvert de défendre de prétendus principes constitutionnels et d’avoir préparé la contre-révolution ».


L'acte d’accusation de Roucher, signé Fouquier-Tinville, indique : « aristocrate puant, salarié de la liste civile, écrivain stipendié du tyran, mercenaire du parti autrichien, Président du club de la Sainte Chapelle, conspirateur à la maison d’arrêt de Saint-Lazare, ennemi du peuple. conséquence : la mort. » Dans la charrette qui emmène Chénier et Roucher vers la guillotine, ils échangent des vers tirés d’Andromaque :


« Oui, puisque je retrouve un ami si fidèle,
Ma fortune va prendre une face nouvelle «
Et déjà son courroux semble s’être adouci «
Depuis qu’elle a pris soin de nous rejoindre ici. »


Dans l’avis d’exécution envoyé par le greffe au maire de Paris, lui signifiant la condamnation à mort de 25 personnes, seuls les noms de Chénier et de Roucher sont cités, preuve éclatante qu’ils étaient particulièrement visés : « Je t’envoie, citoyen, l’extrait du jugement qui condamne à la peine de mort Roucher, Chénier et autres en date du 7 thermidor, ainsi que celui de l’exécution dudit jugement. Il t’invite à faire la consignation de ce décès sur le registre mortuaire et de m’accuser réception de cet extrait. »


A suivre …


Jean-Pierre J. LAFON

Montpellier protestante - Déambulation historique

Samedi 10 juin  -  Déambulation historique en compagnie de Valdo Pellegrin.

 

Valdo Pellegrin est une figure montpelliéraine bien connue pour sa passion de l’histoire locale. Son père Jean a été longtemps pasteur dans le clapas. « Je dois mon prénom à Pierre Valdo, inventeur de la soupe populaire à Lyon au XIIe siècle mais aussi promoteur de l’église vaudoise », souligne Valdo Pellegrin.

 

Il anime de nombreuses conférences sur les thèmes du protestantisme et des déambulations très appréciées.  Son premier ouvrage, paru en 2009, « Montpellier la Protestante »,recense vingt-trois lieux de mémoire.qu'il nous a fait parcourir avec sa passion habituelle.

 

Montpellier - Musée Albert Ciurana

 Cette visite organisée conjointement avec l'association de quartier "Les voies du Palais" le jeudi 18 mai a été un franc succès et surtout le moment d'une belle découverte.

Fondé en 1972 par Albert Ciurana, pharmacien d’officine, ce « Musée de la Pharmacie » est un lieu de mémoire  qui transmet tout l’acquis des siècles précédents et leur permet de s’engager fièrement dans leur avenir professionnel.

Le Musée évoque,  la longue histoire de la Pharmacie à Montpellier, les découvertes des Maîtres de cette Faculté, l’enseignement de l’art pharmaceutique, les diverses facettes de ce métier ainsi que l’évolution du médicament

Trois balades et une visite historiques

12, 13 et 14 mai - Dans le cadre du Grand Bazar, Janie Garcia, et Jean-Pierre Lafon,  auteurs du guide "Autour de st Roch" ont proposé des Visites commentées du quartier :

Visite commentée du jardin des Plantes

Mercredi 29 juin 2016 - Histoire du jardin des plantes, parcours botanique et arbres remarquables.

 

Cette visite passionnante, a rassemblé de nombreux adhérentsdu Comité de quartier ainsi que os voisins des Voies du palais.  Elle était  commentée par Didier Morizot, chargé des identifications botaniques, du célèbre jardin des plantes de Montpellier.

 

 

Visite commentée de la Faculté de médecine - Musée d'anatomie - Musée Atger

lundi 13 juin –  Françoise Olivier, spécialiste de cette institution a mené de main de maître cette  visite commentée de la Faculté, du musée Atger et du musée d’anatomie. Un grand moment d'histoire et d'émotions.

Fêtes de la st Roch 2015

Le Courreau : 2000 ans d’histoire montpellièraine et un patrimoine monumental ignoré

 

Jean Pierre Lafon a donné une conférence dans le cadre des Journées Nationales du Patrimoine et des Moulins, le 13 juin 2014  au Corum de montpellie . Derrière chaque décor quotidien reposent des trésors ignorés, des raretés dissimulées, des histoires confidentielles. En plein Secteur Sauvegardé, l’énorme Cloître des Prouillanes, vieux de 250 ans, qui a rythmé pendant des siècles l'histoire montpelliéraine, est encore quasiment intact, quoique ignoré de tous les historiens et des documents d’urbanisme depuis 200 ans. Et pour cause : il a été, depuis la Révolution, enrobé de bâtiments hétéroclites, qui l’ont progressivement dissimulé aux regards, noyé derrière des façades plaquées, et en partie inclus dans des immeubles postérieurs. Complètement oublié, il est même parfois « réputé  détruit ». Et il n'est pas seul ...

 

Entre légende et réalité - La controverse de st Roch

Entre légende et réalité historique - La controverse de Saint Roch

Conférence du vendredi 16 mai 2014 

Madame Marie Gaillard, grande spécialiste de l'Ecusson et de son histoire était notre invitée ce 16 mai pour évoquer la vie de ce personnage hors norme. 

 

Sant Ròc occupe une place particulière dans le cœur de chaque Montpelliérain.  Honoré le 16 août, il est le patron des pèlerins et de nombreuses confréries ou corporations : chirurgiens, dermatologues, apothicaires, paveurs de rues, fourreurs, pelletiers, fripiers, cardeurs, et aussi le protecteur des animaux. Son culte, très populaire, s'est répandu dans le monde entier et particulièrement dans notre ville, son lieu de naissance supposé.  Il est présent sur sa place centrale et son église, il donne son nom au Comité de quartier,  à des  restaurants, des magasins et des agences, ainsi qu'à une clinique et à la gare SNCF. Déjà, un nouveau quartier en construction porte son nom. Chacune, chacun croit le connaitre comme une personne proche. Et pourtant ! Est-il vraiment né à Montpellier dans la famille Rog ? A-t'il seulement été canonisé ?Sait-on, par exemple,  que son existence même est controversée ?